Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

Oeuvres d'art d'avant JC, d'avant l'histoire

Oeuvres d'art d'avant l'an O, d'avant Jésus-Christ...


Histoire d'une oeuvre / "L'armée en terre cuite" - Chine - Artistes inconnus (210 avant JC)

L’armée de terre cuite

Vers 210 avant JC

Artistes inconnus

Terre cuite et laque

Superficie : 16.000 mètres carrés

Chine, province de Shaanxi, près de Xian

 

 

terracotta-army-in-china.jpg

 

 

L'armée de terre cuite a été découverte en 1974 par des paysans qui creusaient un puits. Les archéologues ont pris le relais...

 

Cette nécropole souterraine fut construite sur ordre du premier empereur de Chine, Qin Shi Hang (259-210 avant JC).

Elle comprenait des salles et d’autres structures entourées de murs fortifiées. L’ensemble de la construction était « protégée » par une armée de 8.000 personnages en terre cuite, enterrée à proximité dans trois tranchées distinctes.  Une quatrième a été découverte plus tard mais elle était vide.

 

La première fosse est la plus grande. Elle contient environ 6.000 soldats (fantassins, chariots et chevaux). Cela représente l’armée principale du premier empereur.

Les soldats sont rangés en formation de bataille, debout séparés par  des murs de terre.

A l’origine, les planchers sur lesquels sont posés les personnages étaient pavés et les murs recouverts par des toits.

 

La seconde fosse abrite 1.400 personnages (infanterie, cavalerie et chariots). D’après les recherches qui ont été effectuées, on pense qu’il s’agit de la garde rapprochée de l’empereur.

 

La troisième fosse est plus petite. On y trouve 68 personnages  sur une surface de 45 mètres carrés. C’est un poste de commandement avec des officiers et un chariot attelé à quatre chevaux.

 

 

6a01348731a911970c0133f41113ce970b.jpg

 

 

On a découvert des traces d’incendie qui semblent confirmer l’idée d’un pillage du lieu par le général Xiang Yu (232-202 av JC), soit moins de cinq ans après la mort de l’empereur.

 

Des statues en morceaux ont été reconstituées par une équipe d’archéologues.

Les guerriers sont alignés, debout ou accroupis,  avec des tailles, des coiffures et des uniformes différents en fonction de leur rang.

Au départ ils portaient des armes, mais celles-ci ont été dérobées très peu de temps après la mort de l’empereur.

 

Les officiers sont reconnaissables à leur coiffure et leur pectoral. Ils mesurent plus d’1m80, volontairement plus grands que les soldats ordinaires.

 

 

armee-de-terre-cuite-du-premier-empereur-de-chine-04_optimized-768x1024.jpg

 

 

Le conducteur de char est montré dans une position où ses mains semblaient tenir mes rênes de plusieurs chevaux. Il possède une armure avec des plaques attachées à ses avant-bras pour le protéger des attaques de bâton ou d’épée visant ses mains.

 

 

200px-XianHorses.jpg

 

 

Les chevaux de terre cuite devaient à l’origine avoir été harnachés avec des mors métalliques  et des rênes. Ces accessoires ont dû être volés. La forme de la bouche des chevaux montrent significativement l’endroit où étaient placés les mors.

 

 

armc3a9e-terracotta-terre-cuite-chine1.jpg

 

 

La fabrication des guerriers

 

Les corps des guerriers, fabriqués en argile cuite, ont été réalisés en série avec, à la base, des moules interchangeables. Leur taille est plus grande que la taille réelle des soldats de l’époque. Les officiers sont plus grands que les soldats.

En apparence, chaque personnage est différent, pourtant les corps sont modelés de façon standardisée.

L’argile fine était étalée puis pressée dans les moules poreux en creux. Les parties obtenues étaient ensuite assemblées et terminées à la main.

Les visages sont réalisés à partir de huit moules. L’empereur avait exigé que chaque personnage soit différent. Aussi, les sculpteurs ont affiné les moulages à la main (nez et oreilles entre autres) avant la cuisson.

Ensuite, les personnages étaient peints à partir de pigments mélangés à de la laque. On trouve encore des restes de pigments  sur certains soldats. 

 

 

67744428_p.jpg

 

D'autres articles sur le même thème 

 

Histoire d'une oeuvre / "La Vénus de Milo"- Fin IIème siècle avant JC

 

 

 

Coloriages

 

Coloriage.jpg

 

Guerrier chinois

 

 

coloriage-empereur.jpg

Empereur de Chine

 

 

 

 

Vidéo / L'Armée fantôme de Chine


23/12/2016
0 Poster un commentaire

Histoire d'une oeuvre / "La Vénus de Milo"- Fin IIème siècle avant JC

La Vénus de Milo

Fin du IIème siècle avant JC, marbre,

hauteur : 2,02 m / Musée du Louvre à Paris

 

 

Tout le monde en a entendu parlé, l'a vue au moins une fois en photo quand ce n'est pas au musée du Louvre dont elle est l'une des attractions avec la Joconde.

 

Elle n'a jamais été attribuée officiellement à un sculpteur connu et reconnu comme son auteur. Certains, au conditionnel, ont évoqué Alexandros ou Agesandros. Ils se basaient sur un élément de base découvert en même temps que la statue. Il y était écrit : "[...]andros, fils de Ménidès d'Antioche du Méandre."

Quand la statue arriva en France, l'archéologue Quatremère de Quincy l'a attribué à l'école de Praxitèle, un des sculpteurs les plus célèbres de la Grèce Antique.  D'autres spécialistes y ont vu la patte de Scopas, sculpteur et architecte grec, contemporain de Praxitèle. Au final, personne ne put imposer un nom. Ainsi, le mystère de son origine resta entier.

 

Mais La Vénus de Milo est aussi empreinte d'un autre mystère jamais résolu :

comment étaient ses bras ?

Et que faisait-elle ?

Car, depuis sa découverte par Yorgos un paysan grec en 1820 sur l'île de Milo, île de Cyclades, personne ne l'a connue avec ses bras.

Le petit trou du bras droit qui a été rebouché avec du plâtre laisse supposer que ce membre a été sculpté à part du reste de l'oeuvre. Quand au bras gauche, avec certitude, il a été arraché. Il n'en reste plus que la mortaise, l'entaille qui accueillait ce bras.

Pour ce qui est du pied gauche, absent lui-aussi, il devait être imbriqué dans dans le drapé de la robe.

 

La semi-nudité de la statue fait penser à Vénus, la déesse de l'Amour. Cependant, la mutilation des membres supérieures ouvre le champ à d'autres hypothèses.

Toutes les questions ont été posées : portait-elle un diadème ? Avait-elle des boucles d'oreille ? Un bracelet ? Portait-elle une amphore ? Une pomme comme le suggérait une main trouvée au même endroit ? Un bouclier dans lequel elle se mirait ?

 

Ces questions ont longtemps été importantes car d'autres Vénus antiques avaient été restaurées lors de la monarchie absolue, comme sous Louis XIV. C'était l'usage d'alors. A la Vénus reconstituée sous le règne du Roi Soleil, on avait ajouté des bras. On lui avait fait porter un miroir.

A la découverte de la Vénus de Milo et à la question de sa restauration, s'est donc posée inévitablement la question de son attitude. Fallait-il même lui ajouter un partenaire ?

Au final, on lui ajouta un pied en plâtre qui fut retiré sur injonction de Louis XVIII. Celui-ci décida d'interdire qu'on touche à la Vénus de Milo.

 

Ainsi ce mystère vieux de l'Antiquité nous fait rêver encore...

 

 

La Vénus de Milo vue par Niki Saint-Phalle, 1962

 

Partons maintenant pour un petit voyage vers ...

 

vacances-grece-cyclades-milos-291-1050x700.jpg

 

...l'Île de Milos ou Milo (autre écriture),

l'île de la Vénus

 

le-village-de-klima_940x705.jpg Village de Klima sur l'île de Milos

 

 

Milos ou Mélos (en grec modernΜήλος, en grec ancien Μῆλος / Mễlos) est une île grecque de la Mer Egée appartenant à l'archipel des Cyclades. On rencontre parfois la forme ancienne Milo, notamment pour la célèbre Vénus de Milo.

 

Cyclades_map-fr2.jpg Les îles des Cyclades avec Milos, au sud-ouest

 

grece_1.gif Carte de la Grèce et ses archipels

 

4-milos-klima.jpg Village de Klima sur l'île de Milos

 

milos.png 

 

milos1.jpg   

 

Caldera de Milos.jpg
La caldera de Milos

 

 

D'autres articles sur des thèmes d'histoire de l'art

 

Connaître l'histoire des grands chefs d'oeuvre de l'art

Histoire d'une oeuvre / "Les Glaneuses" - Jean-François Millet - 1857

Histoire d'une oeuvre / "Tapisserie de Bayeux" - Artistes inconnus - 1066-1082

Histoire d'une oeuvre / "La jeune Fille à la Perle" de Johannes Vermeer - 1665

Histoire d'une oeuvre / "Les Tournesols" de Vincent van Gogh - Août 1888

Histoire d'une oeuvre / "La Joconde" de Léonard de Vinci - vers 1503-1506

Histoire d'une oeuvre / "La Dame à la Licorne" - Fin XVème-Début XVIème siècle

Histoire d'une oeuvre / "Les Nymphéas" de Claude Monet - 1915-1926

Street Art - L'art de la rue

Histoire d'une oeuvre / "Guernica" de Pablo Picasso - 1937

Histoire d'une oeuvre / "Le Penseur" de Rodin - 1880-1881

HISTOIRE D'UNE OEUVRE / "La Liberté guidant le peuple" d'Eugène Delacroix

Ekaterina Panikova - Peinture sur livres

Histoire d'une oeuvre / Le Manneken Pis à Bruxelles

Histoire d'une oeuvre / "La Laitière" de Jan Vermeer

HISTOIRE D'UNE OEUVRE / "LA VAGUE" de HOKUSAI

 

 

Miles Davis "Venus de Milo"


13/01/2016
0 Poster un commentaire