Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

Histoire d'une oeuvre / "Le Penseur" de Rodin - 1880-1881

Le Penseur  - 1880-1881

de Auguste Rodin (1840-1917)

 

vignette08-reflechir-penseur-rodin.jpg

 

Cette sculpture parmi les plus célèbres, à l’origine, était prévue dans le cadre d’un ensemble plus complet, intitulé « La Porte de l’Enfer » pour un futur musée des arts décoratifs prévu à Paris. Cet ensemble devait être composé de plusieurs sculptures représentant les personnages de la Divine Comédie de Dante. Dans cet ensemble, le Penseur devait occuper le linteau (un élément architectural, qui sert à soutenir les matériaux du mur au-dessus d'une baie, d'une porte, ou d'une fenêtre). De cette place, il devait contempler les damnés (personnes condamnés aux enfers) et leur peine. Ces personnages devaient être placés plus bas en bas relief.

Malheureusement, le musée ne fut jamais construit. Aussi le Penseur fut-il exposé comme œuvre autonome sous le titre « le Poète ». Peut-être représentait-il Dante lui-même. Mais Rodin n’ajouta pas d’’éléments particuliers comme un vêtement du poète florentin (de Florence en Italie).

 

Rodin_brama_piekła (1).JPG 

Version en plâtre de "La Porte de l'Enfer" fondue en bronze après la mort de Rodin

 

640px-Zürich_-_Kunsthaus_-_Rodin's_Höllentor_IMG_7384_ShiftN.jpg 

Version en bronze de "la Porte de l'enfer" à Zurich (Suisse)

 

Finalement, le penseur est une figure nue donnant une image de n’importe quel homme dans n’importe quel endroit. C’est peut-être cela qui fait du Penseur une œuvre extraordinaire qui dépasse les frontières de la culture occidentale.

Tous les éléments de ce bronze montrent la concentration de l’homme qui pense.

Rodin dira de son œuvre : «Il ne pense pas seulement avec son cerveau, avec son sourcil froncé, ses narines écartées et ses lèvres pincées, mais aussi avec chaque muscle de ses bras, de son dos et de ses jambes, ses poings serrés et ses orteils crispés."

Rodin avait une formidable capacité à faire s’exprimer une sculpture de nu. Le Penseur est un de ses chefs d’œuvre.

 

La Tête penchée

 

001.jpg

 

Le menton est appuyé sur la main. Le personnage semble perdu dans ses pensées. Sa position laisse supposer qu’il réfléchit sur lui-même, sur ce que la vie lui propose. Son corps puissant aux traits rugueux montre un front proéminent et modelé.

 

Le contrapposto

 

002.jpg

 

Le bras droit prend appui sur la cuisse gauche et la main gauche détendue  enveloppe le genou gauche. Cette pose tournante dite en contrapposto (hanchement : posture d'une statut de l'Antiquitémettant la hanche en valeur) donne beaucoup d’intérêt à l’œuvre sous tous les angles d’observation. Elle met en valeur les différents tons de la chair, les muscles et les veines. Rodin voulait que la statue donne une puissance émotionnelle importante. Pour cela, il faisait tourner la statue et le modèle en alternance.

 

Les orteils crispés

 

003.jpg

 

Les orteils sont agrippés au rocher. Celui-ci est à peine dégrossi. Cela exprime une concentration soutenue montrant un combat mental intérieur. On peut ressentir cela jusque dans les muscles des mollets creusés en surface. Cela ajoute du mouvement malgré la position assise.

 

Le dos musclé

 

004.jpg

 

L’éclairage met en évidence la musculature du dos. Les contrastes entre ombre et lumière sont spectaculaires, faisant écho à la touche brisée des peintres impressionnistes. Un spectateur peut constater tous ces aspects en tournant autour de l’œuvre.

 

AUGUSTE RODIN – Biographie

 

Auguste_Rodin_fotografato_da_Nadar_nel_1891.jpg

 

Adolescent dans les années 1850, Rodin, fréquente l’école spéciale de dessin et de mathématiques (Eh oui ! Ces deux matières y sont associées !).

Bien qu’il gagne des prix en dessin et en modelé, par trois fois, il ratera l’entrée à la prestigieuse école des Beaux-Arts. Il gagne alors sa vie comme praticien.

En 1871, il s’installe en Belgique à la recherche d’un travail. Il organisera sa première exposition en tant que sculpteur indépendant à Bruxelles.

En 1875, il visitera l’Italie. Il s’influencera alors de Michel-Ange.

A son retour, sa première œuvre importante fera scandale à Bruxelles, aussi à Paris. C’était « L’Âge d’Airain ». Elle est si ressemblante qu’on l’accusera (à tort) de l’avoir moulée sur un corps vivant.

En 1880, il reçoit la commande de la Porte de l’Enfer. C’est au moment où il travaille sur cette œuvre que sa célébrité grandit en même temps que son atelier. Le côté extrémiste de ses œuvres comme Les Bourgeois de Calais (commandés en 1884) et le Monument à Balzac (commandé en 1891) lui amèneront plus de notoriété et de succès.

 

bourgeois_calais1.jpg 

"Les Bourgeois de Calais" d'Auguste Rodin

 

250px-Monument_to_Balzac.jpg 

"Monument à Balzac" par Auguste Rodin

 

En 1883, Rodin, alors âgé de 43 ans, fera la connaissance de Camille Claudel, 19 ans, sa plus brillante élève. Elle partagera son atelier et sera une réalisatrice active des Bourgeois de Calais (commandé en 1884 par la commune de Calais en souvenir de Eustache de Saint-Pierre).

Ils auront tous deux une relation artistique et amoureuse passionnée, aussi tumultueuse. Cette relation durera près de 15 ans. En 1884, il sculptera "L'Eternel Printemps", de toute évidence inspirée par sa muse de 25 ans sa cadette. Camille Claudel lui fera plusieurs demandes en mariage qu'il refusera toutes. Elle finira par s'éloigner avant qu'elle ne soit internée par sa famille au centre de santé de Montfavet à Montdevergues dans le Vaucluse (sud de la France) où elle décèdera en 1935. 

 

 

 

Malgré les controverses au sujet de ses sculptures, Rodin fut en son temps considéré comme le plus grand sculpteur vivant. En 1900, un pavillon de l’Exposition Universelle de Paris lui est entièrement consacré. Il épousera sa compagne de vie, Rose Beuret, seulement quelques mois avant sa mort. 

 

 

Auguste Rodin sculptant dans son studio en 1915

 

Liens avec des articles sur le même thème :

HISTOIRE D'UNE OEUVRE / "La Liberté guidant le peuple" d'Eugène Delacroix

Histoire d'une oeuvre / "La Laitière" de Jan Vermeer

HISTOIRE D'UNE OEUVRE / "LA VAGUE" de HOKUSAI

Histoire d'une oeuvre / Le Manneken Pis à Bruxelles

Ekaterina Panikova - Peinture sur livres

 

Le Penseur de Rodin - Coloriage

 

thinker.shtml.jpg 

 

original-34417-1a.jpg



19/01/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 147 autres membres