Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

La Seconde Guerre Mondiale racontée par M. Kencker - Classe de CM1-CM2

La Seconde Guerre Mondiale racontée par M. Kencker

 

2nde Guerre Mondiale - M. Kencker 02.jpg 


 

la-deuxime-guerre-mondiale-1-728.jpg 

 

Le vendredi 24 avril 2015, M. Kencker, parent d'élève, spécialiste et passionné par le sujet, est venu à l'école des Cèdres pour présenter la Seconde Guerre Mondiale aux élèves de CM1-CM2. 

Le sujet est au programme d'histoire du Cours Moyen. 

L'originalité de la démarche vient du lien entre la grande histoire et l'histoire de la famille de M. Kencker. 

En effet, outre la présentation de la déclaration de guerre en 1939 jusqu'au débarquement en Normandie en 1944 puis la fin du conflit en mai 1945, nous y sommes entrés par le filtre d'une famille (notamment de militaires) ayant pleinement vécu les évènements tragiques de ces six années de guerre. Une famille aux origines internationales avec des amérindiens du Canada arrivés en Europe, des lorrains et alsaciens intégrés de force dans l'armée allemande, les "Malgré-nous".

 

2e-guerre-mondiale.jpg

 

Il était intéressant de constater comme l'histoire du monde et le partage de l'empire de Charlemagne en 3 Francies dont celle du centre, la Lotharingie, a eu des répercussions sur des familles aux XXème et XXIème siècles, soit mille plus tard, au travers de la Lorraine et l'Alsace passant alternativement dans le giron français ou allemand. Cela a eu des conséquences dans la vie de M. Kencker à qui on a interdit d'apprendre l'allemand quand il était jeune pour ne pas raviver la douleur d'un passé de "Malgré-nous", les craintes et les incompréhensions d'un futur incertain. 

Il est clairement apparu que la mort a hanté ces vies de soldats car il ne s'agit pas de morts virtuelles comme dans un jeu vidéo. Il est question de mort réelle dans des batailles où les victimes ne se relèvent pas, n'ont pas une deuxième vie à défendre. 

 

2nde Guerre Mondiale - M. Kencker 04.jpg

 

Dans les propos, on a bien senti la force et la fragilité de la notion de vie. Cette force qui pousse en avant, qui donne le courage d'aller défendre des valeurs de liberté, d'égalité, de fraternité contre le dévoiement et le détournement d'autres valeurs (travail, famille, patrie) dans le cadre d'une propagande qui donne l'illusion de la paix par une soumission brutale à des hommes de paille asservis au pouvoir nazi. Il fut bien évidemment question du Maréchal Pétain, pourtant ancien héros de 1914.  

 

565527-la-rencontre-avec-le-marechal-petain.jpg 

Le Maréchal Pétain serrant la main d'Hitler

 

M. Kencker a mis en évidence l'importance du sens de l'engagement en lien avec cette maintenant longue période de paix que nous connaissons en Europe depuis 1945. L'importance de ne pas oublier les actes courageux d'hommes et de femmes qui ont fait que la France est toujours indépendante actuellement, en en payant chèrement le prix d'ailleurs. 

Il fut question de personnages très importants dans l'issue positive à ce conflit, surtout le général De Gaulle et son appel du 18 juin 1940 qui a maintenu vivante la flamme de la résistance à l'occupation allemande. D'autres thèmes ont été abordés comme la Résistance, Jean Moulin, la collaboration, la dénonciation des Juifs, la rafle du Vel d'hiv, les tickets de rationnement, les débarquements en Normandie et en Provence, la fin de la Guerre et les bombes atomiques au Japon...

 

PH-SF-WW2-Atomic-Bombings-French-480i60_480x270.jpg

 

Les élèves ont été très attentifs, très intéressés, posant de nombreuses questions, répondant facilement aux sollicitations de M. Kencker.

L'heure et demie de sa présence a passé très vite, de sorte que de nombreux points importants sur ce sujet n'ont pas pu être abordés complètement. Ce n'est que partie remise. Car la classe retravaillera en profondeur sur la Seconde Guerre Mondiale avec, comme base, toutes les informations apprises lors de cette séance, notamment celles concernant l'armement des différentes parties du conflit. M. Kencker a mis en évidence l'avance technologique de l'armée allemande qui lui a permis de gagner très vite sur de nombreux fronts dés 1938 (chars d'assaut Panzer et Tigre, aviation à la pointe de la modernité, fusées V1 et V2, fusils mitrailleurs qui tirent 32 balles pendant que le fusil français n'en tirait qu'une). Cette approche de la guerre par la technique militaire, l'armement et la stratégie permet de mieux comprendre pourquoi la Guerre Eclair pendant l'hiver 1940 a été si facilement gagnée pour les troupes de la Wehrmacht, pourquoi pendant les premières années du conflit avant l'arrivée des américains, peu de choses pouvaient arrêter l'armée d'Hitler

 

 

PHOba884f68-5475-11e4-b429-a390693048dd-805x453.jpg Adolf Hitler 

 

Dans un ultime lien au temps présent, il fut rappelé aux élèves que le 8 mai reste une date de commémoration devant les monuments aux morts de la France, comme celui de Quétigny. Une manière de rappeler que si des enfants peuvent actuellement tranquillement faire du vélo devant leur domicile, jouer dehors au ballon avec leurs amis, c'est aussi grâce à ceux qui sont morts pour les valeurs d'une humanité juste, sans oppression ni guerre, notamment les morts de la Seconde Guerre Mondiale. 

 

 

M. Kencker est aussi intervenu dans la classe de CE2 de Mme Deloge, la classe de CE2-CM1 de M. Sourrieu et la classe de CM2 de Mme Mannino

 

2nde Guerre Mondiale - M. Kencker 03.jpg



24/04/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres