Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

Album / "L'épouvantail qui voulait voyager" de Hubert Ben Kemoun

 

L'épouvantail qui voulait voyager 

de Hubert Ben Kemoun

Illustrations Hervé Le Goff

Les Albums du Père Castor

Editions Flammarion / 2006

 

 

Comment voyager quand on est un vieil épouvantail abandonné et qu'on est épris de vie et de liberté ? Voilà la grande question qui traverse ce magnifique album de Hubert Ben Kemoun avec les illustrations sublimes de Hervé Le Goff. 

 

Une grande histoire qui part d'une idée apparemment simple : comment dépasser ce que l'on est et transformer sa vie ?

Vous l'aurez deviné, derrière l'histoire de l'épouvantail, transparaissent nos propres histoires et nos propres questionnements sur la vie : comment toucher un tant soit peu à ses rêves ? Comment tirer son existence vers quelque chose de meilleur pour soi et pour les autres ? Autrement dit comment donner un sens à sa vie ?

 

 

 

 

L'histoire de l'épouvantail dans cet album parlera directement aux enfants car ceux-ci, bien accrochés dans leur présent, sont souvent en phase avec leurs émotions premières, spontanées, avec l'envie de considérer le jour qui vient comme un moment de plaisir. 

Pour les adultes, cet album parlera d'espérance, de l'idée qu'il n'est jamais trop tard pour considérer la vie comme une chance, qu'avec ceux qui nous entourent, on peut regarder le monde autrement, changer sa vie et participer à la marche du monde. 

 

La petite histoire de l'épouvantail raconte en fait l'histoire de tous les humains dans l'accession à l'envie de liberté qui est en eux, dans la nécessité de vivre avec les autres et non contre les autres, dans cette idée de fraternité malgré nos différences parce que ces différences nous aident à trouver ce que nous ne savons pas faire, ce que nous ne savons pas être en apprenant des autres, en donnant aux autres, en recevant de ceux-ci. 

 

Un album à dévorer en famille, entre amis, ou tout seul. Une pure merveille. 

 

 

 L'épouvantail voyage grâce aux oiseaux

 

 

 

 

 

 Quatrième séquence de "La Table tournante" de Grimault. Un des meilleurs courts du cinéaste où s'expriment tout le burlesque et l'originalité graphique développés dès le début des années 30 notamment avec l'épouvantail à l'accent irrésistible et les petits oiseaux chers à Grimault. Prix Emile Reynaud 1943. Court-métrage en dessin animé. Scénario: Jean Aurenche, Maurice Blondeau et Paul Grimault. Musique: Jean Wiener et Roger Désormière.



10/11/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 187 autres membres