Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

Cross des Cèdres 2018

Cross des Cèdres 2018

 

Cross des Cèdres 2018 001.jpgCross des Cèdres 2018 002.jpg



Comme l'an passé, l'école des Cèdres a organisé son cross annuel sur le stade avoisinant l'établissement scolaire. Six courses étaient au programme : 7 min, 11 min, 15 min, 18 min et deux de 20 min en raison du nombre important d'inscrits sur cette durée. 

En effet, ce sont les enfants qui ont choisi leur temps  de cross, en fonction de leur âge et de leurs capacités du moment. 

A chaque tour, les enfants recevaient un élastique à mettre autour de leur poignet. Des plots étaient placés tous les 50 m sur la piste afin de déterminer avec plus de précision la distance parcourue par chacun des enfants. 

 

 

Cross des Cèdres 2018 047a.jpg

 

 

Au final, certains avaient parcouru plus de 4 km. L'important était bien entendu la participation. Pas de classement. Le fait d'avoir couru était déjà une réussite individuelle. 

Les enfants étaient encouragés tout au long de la piste par leurs camarades ayant déjà couru ou attendant le moment de leur course, par les parents bénévoles et les enseignants. 

De nombreux parents d'élèves s'étaient rendu disponibles pour cette matinée. Ils occupaient des postes stratégiques à la distribution des élastiques à chaque tour des enfants, ou à l'emplacement des plots pour comptabiliser la distance totale parcourue. D'autres accompagnaient aussi les élèves aux toilettes. 

 

 

Cross des Cèdres 2018 0631b.jpg

 

 

Comme l'an passé, le soleil était de la partie, ce qui n'était couru d'avance compte tenu du temps des derniers jours. La grosse mare dans le premier virage de la piste (mémoire des jours de pluie du début de semaine) aura eu le mérite de jouer les beaux reflets pour les clichés photographiques. 

 

Ce fut comme l'an dernier un bon moment collectif pour l'école des Cèdres avec tous les élèves réunis dans le même lieu pour la même activité. Une grande matinée sportive et conviviale...

 

 

Cross des Cèdres 2018 084A.jpg

 

 

 

Galeries-Photos

 

 

1ère course - 7 minutes

 

 

 

 

2ème course - 11 minutes

 

 

 

 

 

3ème course - 15 minutes 

 

 

 

 

 

4ème course - 18 minutes

 

 

 

 

 

5ème course - 20 minutes

 

 

 

 

 

6ème course - 20 minutes

 

 

 

 

 

Cross des Cèdres 2018 150.jpg

 

 

Lien direct vers l'album de 150 photos (15 pages) :  

Cross des Cèdres 2018

 


13/04/2018
0 Poster un commentaire

Atelier Philo - Classe de CM2 - " Riches et Pauvres" - 26-02-2018

RICHES et PAUVRES

 

Riches-et-pauvres.jpg

 

 

bloggif_5abbbdc7d9e50.gif

 

Ambrine et Yann.jpg

 

Le lundi 26 février 2018, la classe de CM2 de l’école des Cèdres a organisé un débat sur le thème « Riches, Pauvres ».

Les tables de la classe sont installées en rectangle pour que tout le monde puisse se voir.  Ambrine est présidente de la séance et Yann secrétaire. Comme pour les autres débats, chaque doit s’inscrire auprès du secrétaire pour pouvoir être inscrit pour s’exprimer. C’est la présidente qui donne l’autorisation de parole. Chaque intervenant ne peut pas être interrompu. Il peut aller jusqu’au bout de son propos. Un autre enfant s’occupe du temps et doit indiquer l’heure tous les 15 minutes afin qu’on puisse faire avancer le débat pour qu’il se termine dans l’heure prévue.

 

Le premier enfant à intervenir est Calvin qui pose directement la question de ce qu’est la richesse et pas seulement de l’argent. Cette idée n’est pas reprise tout de suite. Le débat se concentre sur l’argent.

 

 

3000.g5.2.ouv.tuca..jpg

 

 

D’autres élèves, Hugo, Driss, Yann, Walid, interviennent pour relativiser la notion de richesse financière (désavantage de se faire cambrioler, possible difficulté avec l’alcool, risque aussi de devenir un jour pauvre en ayant tout perdu).

Jihad répond que les pauvres aussi peuvent se faire voler. Une discussion s’engage ensuite sur la sécurité des maisons, les alarmes, les caméras de surveillance. Plusieurs enfants dont Hugo et Driss expliquent que les cambrioleurs savent faire avec.  

 

Les débatteurs posent alors la question du lien entre richesse et bonheur. Théo argumente en disant qu’un riche peut être malheureux et un pauvre heureux, selon leurs façons de vivre. Cette relativité du bonheur s’exprime aussi avec l’idée de l’apparence qui peut être fausse et la valeur de l’argent. 1.000 € pour une personne pauvre n’a pas la même valeur que pour une personne riche.

 

 

capture-2017-01-18-à-13.46.32.jpg

 

 

Imade rappelle les chiffres d’une ONG sur la pauvreté : 1 % des plus riches dans le monde détiennent autant que 90 % des plus pauvres. Chiffre comparable à un autre : 8 personnes détiennent à elles seules autant que 3,6 milliards d’habitants, soit la moitié de la population mondiale.

 

 

inégalités.jpg

 

 

Certains enfants expliquent que la richesse peut entraîner des chutes dans l’alcool et la drogue. D’autres que la richesse peut provenir des gains au loto. Les enfants réfléchissent alors sur la question de savoir si les riches jouent au loto. D’après ce qui est expliqué, non. Il y a d’autres façons de gagner beaucoup d’argent autrement que par le loto. Ce sont plutôt les plus pauvres qui jouent au loto. Théo explique que les ultrariches ne partagent rien.

 

Sara évoque alors l’idée d’aider les pauvres. Il est question des Restos du Cœur (où on voit même des personnes en costume), du Secours Populaire et d’autres associations comme la Banque Alimentaire qui collecte de la nourriture dans les supermarchés pour approvisionner les organismes qui aident les plus pauvres.

 

Driss estime que les milliardaires devraient donner la moitié de ce qu’ils ont aux associations d’aide aux plus pauvres. Marion donne un avis très tranché. « Plus tu es riche, plus tu es avare ». Hugo renchérit : « Les plus riches sont les plus égoïstes. »

Léo-Paul intervient pour dire que certains riches avant de mourir donnent leur fortune aux associations d’aide aux plus pauvres.

 

 

inegalites-riches-pauvres_5749881.jpg

 

 

L’idée première de Calvin revient dans le débat par une intervention d’Imade. La richesse peut provenir d‘autre chose que l’argent, la richesse du lien familial par exemple, l’amour de la famille. Clara y ajoute le lien fort avec les amis. Théo complète : « Sans famille, on n’est pas heureux. »

Angèle explique qu’on peut aussi être riche d’un talent.

 

 

hqdefault.jpg

 

 

Le débat revient vite sur le terrain de l’argent qui semble un sujet important aux yeux des enfants. Il est alors question des riches joueurs de football comme Neymar. Cela choque certains d’être aussi riche juste pour du football « juste pour courir après un ballon. » (Théo). D’autres enfants ne sont pas du tout d’accord, notamment les footballeurs et footballeuses de la classe. Si ces joueurs sont riches c’est parce qu’ils ont du talent et, à leurs yeux, c’est normal. La discussion est animée. Pour un certain nombre, le talent de footballeur ne justifie pas une telle quantité d’argent, juste pour un jeu. Hugo explique qu’il est d’accord avec Théo pour le fait qu’ils deviennent riches « juste pour courir après un ballon. »

 

Walid analyse la situation d’une manière plus « économique » : « Moi je dis que les riches achètent des gros salaires ». Yann ajoute que certains footballeurs vont dans les hôpitaux et font des dons pour les enfants malades. Elina ajoute qu’on croit que les footballeurs sont radins, mais pas du tout. Pour Clémence, « C’est venu tout seul » que les footballeurs sont devenus riches. Hugo veut compléter qu’il n’a pas critiqué les footballeurs. Il ne parle que d’une vingtaine d’entre eux.

Au final sur ce point sur le football, un compromis semble se dessiner sur l’idée qu’il y a quand même de l’excès dans les salaires des footballeurs professionnels.

 

Calvin introduit l’idée des nouveaux riches par la vidéo, les fameux Youtubeurs. Là encore, ce point divise la classe entre ceux qui semblent rêver de faire la même chose et d’autres qui pensent qu’il y a de la manipulation pour profiter de ceux qui regardent les vidéos.

 

 

o-enfants-travail-facebook.jpg

 

 

Puis il est question du travail des enfants dans certains pays. Elina parlent des enfants qui travaillent et ne vont pas à l’école. Hugo n’est pas d’accord. Pour lui, ces enfants n’ont pas le choix. C’est une obligation de leur famille qui ne peut pas survivre sans le peu d’argent de leur travail.

 

 

shutterstock_180534953-830x1245.jpg

 

 

Diverses idées sont ensuite évoquées. Walid explique que « si tu quittes ta femme, tu peux être pauvre parce qu’elle te prend tout ton argent ». Cela fait rire un certain nombre d’élèves mais pas d’autres qui pensent qu’un homme aussi peut prendre tout l’argent.

 

Puis arrive le thème des animaux. Elina raconte comment certains deviennent riches en tuant des animaux comme les éléphants pour l’ivoire. Théo parle des braconniers. L’enseignant intervient pour expliquer la responsabilité de chacun d’entre nous dans le fait d’acheter ou non des produits avec des animaux qui sont tués pour cela. S’il n’y avait pas d’acheteurs, ces animaux seraient encore en vie puisque le but de ces tueries, c’est l’argent qu’on peut y gagner.

 

 

8430649.jpg

L'ivoire récupéré des braconniers brûlé pour empêcher sa vente

 

 

Sara revient sur le sujet de la pauvreté et pense que, sans les Restos du Cœur et toutes les autres associations, les pauvres ne pourraient s’en sortir. Angèle ajoute que ces associations agissent aussi pour le soin contre les maladies parce que ces personnes n’ont pas les moyens de se soigner.

 

Elina pense que pour aider les pauvres, chaque famille devrait avoir une vache. Comme ça, ils auraient du lait, puis de la viande. Après plusieurs interventions sur ce sujet, il s’avère que c’est bien plus compliqué que cela, rien qu’au niveau des terrains nécessaires et du matériel dont on aurait besoin.

 

Angèle conclut le débat en disant qu’il faut tout faire pour que tout le monde vive normalement.

 

Ce débat d’une heure a vu 89 interventions d’enfants. Une vingtaine d’élèves sur 25 ont pris une fois la parole, certains jusqu’à 11 fois.

Le prochain débat aura comme thème « Le sport, la pratique sportive, le compétition sportive »

 

 

art-sculpture-finance-pauvres-riches-achen00.jpg

 

 

Lien avec des articles sur le même thème :

Atelier Philo - Classe de CM2 - " Autour des règles de vie" - 19-10-2016

Atelier Philo - Classe de CM2 - " Le racisme" - 31 janvier 2017

Atelier Philo - Classe de CM2 - " Les drogues" - 14-02-2017

Atelier-Philo - La violence en débat - Classe de CM2

Atelier Philo - Classe de CM1-CM2 - " La Pollution " - 16-10-2015

Atelier Philo - Classe de CM1-CM2 - "Animaux en danger" - 14-01-2015

Atelier Philo - Classe de CM1-CM2 - " Quel sera notre futur ? " - 12-12-2014

Les principes de l'atelier-philo à l'école primaire

CM1 - La violence en débat - 19 mars 2013


28/03/2018
0 Poster un commentaire

Vietnamiens des Cèdres ?

bloggif_5ab272a045bb4.gif

 


Vietnam.jpg

 

 

A l'occasion d'un des voyages du matin dans la classe de CM2 (un calendrier universel sur les pays du monde), les élèves ont fait escale au Vietnam.

 

Une occasion de parler des sampans, ces pirogues en bambous qui traversent les rivières et le fleuve Mékong, qui servent de marché flottant, et qui sont un des modes de transport très important de ce pays d'Asie du Sud-est.

 

L'occasion aussi de parler du charme de cet état, le chapeau conique porté par les femmes vietnamiennes.

Très léger, fragile, cet objet en bois et tiges de  bambou  couvert de feuilles de latanier est porté par les femmes du Nord au Sud, sans distinction d’appartenances sociales, de riches ou de pauvres, de jeunes ou de vieillards….

 

La mamie d'une des élèves a ramené d'un voyage au Vietnam plusieurs chapeaux. Ce fut l'occasion pour les élèves de les essayer.

 

L'espace de dix minutes, la classe de CM2 est devenue une classe d'enfants vietnamiens...

 

 

 

817-102231-1680x1050.jpgVietnam 04.jpg



bloggif_5ab2725815c37.gif


21/03/2018
1 Poster un commentaire

Quinzaine des parents 2018 - CP de Mme Laurent

Dans le cadre de la « quinzaine des parents à l’école »

les élèves de C.P ont accueilli dans leur classe

madame Vainjac, maman d’Annaelle et monsieur Henry, papa de Lou.

 

 

WP_20180314_008.jpg

 

 

 

La maman d’Annaelle nous a présenté une passion : le scrapbooking.

 

Les enfants ont fabriqué une belle carte en collant une ou plusieurs photos d’eux-mêmes. Ensuite, ils ont décoré la carte avec des fragments de papiers multicolores, des rubans, des fleurs en feutrine. Madame Vainjac a aussi actionné la « machine magique » qui permet d’imprimer ton sur ton un motif dans l’épaisseur du papier.

Enfin, un tampon a apporté la touche finale !

 

Les élèves n’ont pas vu passer cette matinée riche de créations personnelles.

 

 

WP_20180314_005.jpg

 

WP_20180315_007.jpg

 

 

Le papa de Lou nous a présenté son métier. Il gère le Centre Equestre de Quetigny. Monsieur Henry nous a d’abord montré, sur un poster, quelles étaient les installations présentes dans un centre équestre et nécessaires au confort des chevaux : box, manège, paddocks, sellerie, stabulation, etc…

 

Grâce à des photos, les enfants ont appris à ne pas confondre poulain et poney, à voir l’harnachement d’un cheval, les différentes « utilisations » du cheval ( voltige, promenades, attelages, sauts d’obstacles …)

Il nous a aussi parlé de l’emploi du temps d’un poney durant une journée, de son alimentation, des soins qu’il recevait.

 

Enfin, le papa de Lou a évoqué les mesures de sécurité à prendre en présence d’un poney ou d’un cheval : ne pas l’effrayer en criant par exemple, ne pas passer derrière un cheval, en autres.

 

Nous savons tout ! Cette intervention a bien préparé la journée « poney » qui aura lieu au Centre Equestre le 29 juin. Promenades à poney, voltige, soins aux poneys sont prévus au programme.

 

Vivement le 29 juin !

 

 

WP_20180315_003.jpg

 

 

 

Galerie-Photos

 

 

 


19/03/2018
0 Poster un commentaire

Quinzaine des parents 2018 - Mme Caroline Chapuis, coiffeuse

Quinzaine des parents

Mme Chapuis, coiffeuse

Lundi 18 mars 2018

 

 

Caroline Chapuis 2018 02.jpg

 

 

Dans le cadre de la quinzaine des parents, la classe de CM2 a reçu la visite de Caroline Chapuis, mère d’élève et coiffeuse à Dijon.

Dans un premier temps, elle a présenté son parcours professionnel et sa passion pour la coiffure depuis son plus jeune âge. Elle a expliqué aux enfants comment elle jouait déjà à coiffer ses poupées et faire des shampoings à sa mère.

Son parcours scolaire s’est orienté naturellement vers la formation de coiffeuse avec un salon à Paris dés l’âge de 22 ans. Elle a aussi travaillé dans la formation professionnelle au sein d’un grand groupe international.

Les mouvements de la vie l’ont fait venir à Dijon où elle a ouvert un salon Franj’Republic dans la capitale bourguignonne.

 

 

Caroline Chapuis 2018 03.jpg

 

 

Caroline Chapuis a expliqué son travail au quotidien et le matériel utilisé, précisant au passage qu’on ne parle plus de bigoudis mais de rouleaux, qu’on ne fait plus de teinture de cheveux mais des couleurs. Cela a permis aux enfants qui le désiraient d’expérimenter le « massage » de cheveux lors des shampoings, une approche douce et relaxante qui apaise la personne.

 

Si la passion pour ce métier lui a permis de développer un contact chaleureux avec ses client(e)s, elle est allée plus loin encore en favorisant la générosité afin d’aider des personnes dans le besoin. Partage, dignité, humanisme, solidarité guident sa démarche qui va au-delà de sa simple entreprise artisanale. D’ailleurs le mot Solidarité a trouvé un nouvel écho depuis 2015 avec l’association Solid’Hair dans laquelle elle s’est investie pleinement afin d’aider les personnes victimes de cancers à pouvoir financer l’achat de perruques. Comment ? Grâce aux dons de cheveux (longueur environ 30 cm) qui sont récupérés dans les salons partenaires. Des perruquiers les prennent alors en charge. Le prix des cheveux est fixé au kilo. Les revenus de cette vente permettent une aide non négligeable pour l’achat de perruques par des personnes qui en ont besoin. Si, dans le cadre des soins du cancer, la sécurité sociale en paie 125 €, l’association peut y ajouter des sommes montant jusqu’à 300 €. Le travail de perruquier long et minutieux explique le prix considérable d’une perruque (jusqu’à plusieurs milliers d’euros).

 

 

Faire-un-geste-faites-un-don-de-meche-de-cheveux-a-solidhair-3.jpg

 

22406087_773951162776293_8140276065503334989_n.jpg

Mme Chapuis devant le bus de la Ligue contre le Cancer pour Octobre Rose

 

 

Les enfants de la classe se sont beaucoup intéressés à cette présentation d’autant plus qu’ils avaient déjà côtoyé le monde associatif et bénévole lors de la visite au Secours Populaire. Ils ont posé de nombreuses questions. Au-delà de la présentation de Caroline Chapuis, ce sont tous les aspects de la vie solidaire dont il était question, sous toutes ses formes, au niveau local comme au niveau national et international. Chacun peut, par son implication si petite soit-elle, améliorer les relations humaines en y mettant du respect, de la dignité, de la considération de l’autre comme étant un égal et non comme un  être inférieur qui ne mériterait que charité, pitié ou mépris.

 

Au final, après une heure dense et riche d’informations, les élèves sont ressortis avec une autre image de la coiffure, celle d’un lieu où on ne fait pas que couper les cheveux et leur donner des couleurs, mais aussi un lieu de bien-être où le client peut y trouver une tranquillité, une reconnaissance, une paix, une sorte de petite parenthèse dans sa vie en mouvements. Une belle leçon de vie qu’on peut conjuguer sous d’autres formes dans ses relations avec les autres.

L’équipe enseignante remercie Mme Chapuis pour cette intervention.

 

 

Caroline Chapuis 2018 01.jpg

 

 

 

Galerie-Photos

 

 


19/03/2018
0 Poster un commentaire

Mimi Pop Art

Création APC - Janvier février 2018 - 01.jpg

 

 

La reconnaissez-vous ?

 

C'est notre Mimi des Cèdres, version Pop Art .

Peut-être qu'un Andy Warhol déjanté est passé par là...


10/03/2018
0 Poster un commentaire

APC - CM2 - Créations photographiques avec Photo Filtre - Janvier - Février 2018

APC - CM2

Créations photographiques avec Photo Filtre 

Janvier - Février 2018

 

bloggif_5aace6b9438fb.gif

 

 

Création APC - Janvier février 2018 - 37.jpg

 

 

Comme leurs camarades de classe des deux groupes précédents, en septembre-octobre puis en novembre-décembre, 5 élèves de CM2 ont participé à l'atelier photo dans le cadre des APC (Activités Pédagogiques Complémentaires) du lundi soir. 

 

D'abord de la prise de vue avec recherche de lieux adéquats pour le projet à mettre en place, puis un travail de cadrage et des prises de clichés qui ont ensuite été transférés sur le disque dur de l'ordinateur.

 

Dans les séances qui ont suivi, les élèves ont retravaillé ces photos avec le logiciel Photo Filtre, modifiant autant les couleurs que les formes.

 

Vous trouverez ainsi dans cet article les oeuvres de ces enfants, parfois surréalistes, poétiques, décalées, drôles, étonnantes, parfois complètement hors de tout repère tangible. Bref, ce sont des images à savourer comme on déguste un plat curieusement délicieux

 

 

 

Création APC - Janvier février 2018 - 49.jpg

 

 

 

 

Création APC - Janvier février 2018 - 52.jpg

 

 


Création APC - Janvier février 2018 - 50.jpg

 

 

 

 

 

 

Création APC - Janvier février 2018 - 51.jpg

 

 

 

 

 

 

Création APC - Janvier février 2018 - 53.jpg



 

Galerie-Photos des productions d'élèves

 

 

 

 

Retrouvez tous les travaux photos des élèves de CM2

depuis la rentrée de septembre 2017 dans l'album :

 

 

APC - Travaux photos avec des élèves de CM2

 

 


10/03/2018
0 Poster un commentaire

Les joyaux du français

Joyaux du français.jpg


08/03/2018
0 Poster un commentaire

L'habitat à travers le monde - Intervention de Latitude 21 dans la classe de CM1-CM2 - M. Sourrieu

L'habitat à travers le monde

 

bloggif_5aace79f051a6.gif

 

 

IMG_9883.JPG

 

 

Dans le cadre d'une intervention proposée par l'association Latitude 21, les élèves de la classe de CM1 CM2 de M Sourrieu ont étudié l'habitat à travers le monde ainsi que son évolution au cours de l'histoire.

 


Ce travail a notamment permis d'expliquer que la diversité des habitations qui existent ou ont existé n'était pas le fruit du hasard mais qu'elle répondait à des contraintes géographiques, climatiques ou culturelles (matériaux utilisés, forme de l'habitation...)

 

 


Un travail très riche d'enseignement permettant une ouverture culturelle sur le monde.
L'aboutissement de cette intervention a donné l'occasion aux élèves de réaliser des maquettes très réussies sur les habitats emblématiques de quelques régions du monde.

 

 

 

Galerie-Photos des fabrications des élèves

 

 


08/03/2018
0 Poster un commentaire

Concert Orchestre Dijon Bourgogne - Création "A mille temps" - Percussions - 7 mars 2018

Quatuor de percussions

de l'Orchestre Dijon Bourgogne

Création

"A Mille Temps"

Mercredi 7 mars 2018

 

 

Affiche.jpg

 

Concert-spectacle "A 1 000 temps", création 2018 de l'Orchestre Dijon Bourgogne

en coréalisation avec l'Atheneum, le Centre culturel de l'Université de Bourgogne.

Quatuor de percussions de l'ODB :

Didier Ferrière, Philippe Massacrier, Violette Amiot et Sophie Thévenard.

Sur un texte de San-Seyha

 

Les services culturelles de la ville de Quétigny ont proposé aux écoles un superbe concert du Quatuor de  percussions de l'Orchestre Dijon Bourgogne. Ce quatuor était composé de Violette Amiot, Sophie Thévenard, Didier Ferrière et Philippe Massacrier.

 

 

1000temps - Quatuor de percussions – Orchestre Dijon Bourgogne.jpg

 

 

Il s'agissait d'une création intitulée "A Mille Temps", s'inspirant de la célèbre chanson de Jacques Brel qu'on pouvait découvrir ici en percussion et accompagnement accordéon, une très belle adaptation pleine de poésie comme l'ensemble du spectacle. 

 

Les classes présentes à l'Espace Mendès-France sont parties dans un grand voyage poétique au rythme des percussions, marimba, vibraphone, caisses claires, et même une grande table, des tabourets hauts, une bouteille, une casserole, des objets de cuisines, de simples baguettes en bois et tout aussi magnifique, le corps des musiciens en guise d'instrument aux sons variés selon que le frappé se situait au niveau des mains, des cuisses ou des pieds. Ce voyage sonore extraordinaire était bercé des mots qui laissent le temps imposer sa marche, sans précipitation mais toujours dans le plaisir et la fantaisie. 

 

Si, pour certains des élèves, tout cela pouvait apparaître déconcertant car complètement déconnecté de leur monde habituel, c'était justement une belle surprise que de les emmener sur un territoire sonore inconnu où les percussions pouvaient autant évoquer la musique classique, les musiques du monde comme la samba, ou encore le tango d'Astor Piazzola, la chanson française, également le jazz. 

 

Le très beau travail des lumières complétait visuellement cet arc-en-ciel de musiques percussives qui souvent donnaient envie de frapper dans ses mains, de reprendre en choeur les mots chantés dans des phrases répétitives enjouées ou tout simplement de battre la mesure avec le pied. D'autres mélodies suaves pouvaient aussi donner envie de fermer les yeux et de se laisser bercer dans une forme de nuit courte mais apaisée. 

 

Etait-ce un concert ? Non, pas seulement.

Etait-ce une belle histoire pour petits et grands enfants ? Non, pas seulement.

Etait-ce du théâtre musical ? Non, pas vraiment. 

Etait-ce un spectacle poétique ? Non, pas seulement. 

 

C'était un peu de tout cela à la fois, et d'autres choses encore, certaines indéfinissables, juste à capter en émotions à fleur de peau. C'était un spectacle plein de sensualité musicale qui touche tous les publics.

 

Une belle découverte pour les classes de Quétigny. Un grand merci au Quatuor et au service culturel de la ville de Quétigny pour cette belle découverte.

 

 

Voici le programme interprété :

 

Jean-Sébastien Bach

Astor Piazzolla  "Libertango"

Maurice Ravel "Le tombeau de Couperin"

Modest Moussorgsky "Tableaux d'une exposition"

Medley de chansons françaises : Charles Trenet "La Mer", Jacques Brel "La Valse à Mille Temps", Edith Piaf "L"Hymne à l'Amour"

Julie Davila "Stool Pigeon"

Stomp "Extraits"

Emmanuel Séjourney "Martian Tribes"

 

 

Concert Percussions - Mars 2018 - 09.jpg

 

 


Des extraits du spectacle en vidéo

 

 

 

 

La galerie-photos du spectacle

 


07/03/2018
0 Poster un commentaire