Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

Oeuvres d'art de l'an O au XIVème siècle (14ème siècle)

Oeuvres d'art de l'an O au  XIVème siècle (14ème siècle)


Histoire d'une oeuvre / Statues monumentales Moai - Île du Pâques - XIème- XVème siècle

Tête monumentale Moai – Île de Pâques

XIème – XVème siècle –

Hauteur : 1,70 m

Paris – Musée du Quai Branly

Pavillon des cessions du Musée du Louvre

 

800px-Hoa_hakananai.jpg

 

 

L'île de Pâques fut habitée pour la première fois par des Polynésiens égarés vers l'an 500. Ils y créèrent une civilisation exceptionnelle qui s'acheva dans un chaos que personne ne comprend encore.

Isolée dans le Pacifique à des milliers de kilomètres de l'île la plus proche, elle fut découverte ensuite par Jacob Roggeveen en 1722... le jour de Pâques, d'où le nom donné à cette île. C'est là que les voyageurs firent face à ces têtes monumentales dont certaines pouvaient atteindre plus de 10 mètres de haut et peser plus de 20 tonnes (20.000 kilogrammes). Leur corps est enfoui sous le sol. Elles proliféraient sur l'île.

 

Ces sculptures géantes correspondaient à l'âge d'or de cet endroit du Pacifique au large de l'Amérique du Sud. 15.000 habitants, les Moais, y vivaient alors.

Mais les incessantes luttes de clans, selon la légende, entre Longues Oreilles et Petites Oreilles, mirent fin à cette âge d'or.

 

Chaque statue représentait sans doute, soit un dieu, soit un éminent ancêtre. Elles étaient de toute évidence dressées face au village qu'elles étaient censées protéger. On dit que ce sont les Longues Oreilles qui ont initié ce rite des statues monumentales. Mais ils ont été vaincus et massacrés par les Petites Oreilles qui, en signe de victoire, renversèrent les statues à terre. Ce fut alors la fin de la fabrication de ces statues.

 

 

206.01.a113.jpg

 

 

 

Le spectacle de ces oeuvres, soit debout, soit à terre, a donc été découvert à l'arrivée des marins au XVIIIème siècle. Ils avaient face à eux un mystère encore en grande partie irrésolu. Même si on a trouvé des outils à l'abandon dans le volcan où étaient sculptées les oeuvres, et aussi des statues inachevées, on ne sait pas vraiment pourquoi elles ont été érigées (en dépit de certaines hypothèses). On ne sait pas non plus avec précision comment elles ont pu être installées là où elles se trouvent et comment cette civilisation si riche et si puissante a pu décliner aussi vite. 

 

Certaines recherches récentes semblent accréditer l'idée que leur emplacement indiquerait des points de présence d'eau douce. D'autres recherches se poursuivent encore pour chercher à comprendre peut-être ce mystère.

 

 

Les Moai

 

En langue maori, on les appelait aussi les Rapa Nui. On sait qu'ils n'étaient pas destinés à une activité particulière. C'était le chef de la tribu qui décidait du rôle de chacun, de son métier : pêcheur, paysan, ouvrier à la carrière de Moai.

On sait que ces derniers taillaient la pierre sur les pentes du Volcan Rano Ranuku. Au bout d'un an, certaines statues restaient inachevées. Celles qui étaient terminées étaient acheminées jusqu'à la côte. Etaient-elles dressées sur une luge en bois ou basculées sur de tronc en tronc ? Personne ne le sait aujourd'hui. Au final, elles étaient installées sur le sanctuaire (ahu) au bord de la mer.

 

 

1520344933_27-c3aele-de-pc3a2ques.jpg

 

 

Les statues monumentales Moai de l'île de Pâques restent une énigme, un mystère d'un beauté extraordinaire et insondable. Sur cette île de culture maori, le voyageur et l'artiste n'ont plus qu'à se laisser porter par ce spectacle extraordinaire d'un monde ancien qui tait ses secrets face au déferlement de l'océan.

 

 

A_Group_of_Easter_Islanders_Outside_the_Church_Door_The_Mystery_of_Easter_Island_published_1919.jpg

 

 

L'île de Pâques est située en Polynésie, dans la même zone géographique que la Polynésie française à l'instar de Tahiti (donc en Océanie), mais elle appartient au Chili.

Elle se trouve à l'extrême est de la Polynésie, très isolée du reste des archipels de cette région du monde. Voir carte ci-dessous avec l'île de Pâques (Eastern Island) à l'extrême est. 

 

Le parlement chilien est en train de changer le nom de l'île.

Son nouveau nom ? Rapa Nui, en référence à celui donné par Hotu Matu’a, premier chef de cette tribu insulaire. “La dénomination “île de Pâques” est complètement étrangère à leur histoire” a souligné Osvaldo Andrade, l’un des députés à l’origine de ce projet de loi présenté initialement au Congrès en 2016. 

Elle porte ce nom depuis 2018, souvent associé à celui initial donné par ses colonisateurs.

 

 

Oceania_UN_Geoscheme_-_Map_of_Polynesia.svg.pngEaster_Island_map-fr.svg.png

Image-1024-1024-159432.jpg

 

Coloriages à imprimer

 

statues-moai.gif

 

moaae-de-l’aele-de-paques.png

 

dessin-paques-872.gif

 

 

 

Galerie d'images de l'île de Pâques

 

 

 

 

 

Vidéo sur le mystère de l'île de Pâques

 

 

 

Lien vers d'autres articles sur le thème de l'art :

 

Histoire d'une oeuvre / "L'armée en terre cuite" - Chine - Artistes inconnus (210 avant JC)

Les yeux de l'art

Histoire d'une oeuvre / "La Vénus de Milo"- Fin IIème siècle avant JC

Connaître l'histoire des grands chefs d'oeuvre de l'art

La Karrière de Vill'Art à Villars-Fontaine - Le Street Art des Champs

Exposition d'élèves de 6ème aux portes ouvertes de l'ENSA (Les Beaux Arts) à Dijon

Tags et graffitis / "Occupation Visuelle" de Jean-Baptiste Barra et Timothée Engasser

Street Art - L'art de la rue

Ekaterina Panikova - Peinture sur livres

Mouvements artistiques - Le Surréalisme et le mouvement Dada

Histoire d'une photo célèbre / "Lunch atop a Skyscraper" - 1932

Histoire d'une oeuvre / "Oiseaux de nuit" - Edward Hopper (1942)

Histoire d'une oeuvre / "Le Baiser " de Gustav Klimt (1907-1908)

Histoire d'une oeuvre / "20 Marylin" - Andy Warhol -1962

Le Pop Art, un courant artistique des années soixante

Histoire d'une oeuvre / "Les Nymphéas" de Claude Monet - 1915-1926

Histoire d'une oeuvre / "Guernica" de Pablo Picasso - 1937

Histoire d'une oeuvre / "La jeune Fille à la Perle" de Johannes Vermeer - 1665

Histoire d'une oeuvre / "Le Cri" - Edvard Munch - 1893

Histoire d'une oeuvre / "Le Radeau de la Méduse" de Théodore Géricault - 1818-1819

Histoire d'une oeuvre / "Les Glaneuses" - Jean-François Millet - 1857

Histoire d'une oeuvre / "Les Tournesols" de Vincent van Gogh - Août 1888

Histoire d'une oeuvre / "Le Penseur" de Rodin - 1880-1881

HISTOIRE D'UNE OEUVRE / "La Liberté guidant le peuple" d'Eugène Delacroix

HISTOIRE D'UNE OEUVRE / "LA VAGUE" de HOKUSAI

Histoire d'une oeuvre / Le Manneken Pis à Bruxelles

Histoire d'une oeuvre / "La Laitière" de Jan Vermeer - vers 1658

Histoire d'une oeuvre / "La Joconde" de Léonard de Vinci - vers 1503-1506

Histoire d'une oeuvre / "La Dame à la Licorne" - Fin XVème-Début XVIème siècle

Histoire d'une oeuvre / "Tapisserie de Bayeux" - Artistes inconnus - 1066-1082


23/03/2019
2 Poster un commentaire

Histoire d'une oeuvre / "Tapisserie de Bayeux" - Artistes inconnus - 1066-1082

La Tapisserie de Bayeux

Artistes inconnus

 

tapisserie_bayeux1.jpg

 

C’est une œuvre unique à plusieurs titres, d’abord par sa taille. Elle mesure 70 m de long pour une largeur de 50 cmElle est exposée au Centre Guillaume le Conquérant à Bayeux, dans le Calvados. 

Elle a été confectionnée entre 1066 et 1082, soit 16 ans de travail.

Cette pièce de broderie est aussi unique car elle dépeint comme un récit dessiné la victoire de Guillaume, duc de Normandie, sur Harold II d’Angleterre.

Cette célèbre victoire donna à Guillaume son surnom « Le Conquérant ».

La tapisserie raconte les évènements qui ont conduit à la bataille d’Hastings (14 octobre 1066).

 

Section 01 - moyen.jpg

 

Le vieux roi d’Angleterre, Edward 1er le Confesseur, n’avait pas eu d’enfant. En 1064, il envoie son beau-frère Harold en Normandie pour offrir le trône d’Angleterre à Guillaume.

En janvier 1066, le vieux roi Edward meurt. Il aurait, semble-t-il, promis le trône à Harold. Ni une ni deux, celui-ci s’empare de la couronne d’Angleterre. Mécontent, Guillaume rassemble ses troupes pendant des mois avant d’aller envahir la Grande Bretagne. Et c’est à Hastings qu’il renversera le nouveau roi  Harold.

Une partie de la tapisserie  montre la mort du souverain d’Angleterre et la défaite de son armée.

 

Section 02 - moyen.jpg

 

La tapisserie a été réalisée avec neuf longueurs de tissu de lin. Des longueurs inégales mais de la même largeur.

Nous sommes en plein art roman du nord de l’Europe, avec l’utilisation des dessins, l’incorporation de textes, l’utilisation de la narration. On voit aussi apparaître des animaux.

Les textes sont écrits en latin. Les couleurs utilisées (du brun, du beige, du vert bronze, du bleu nuit et du jaune) ne représentent en rien ce que la nature peut proposer. En fait, c’est plutôt une question  de nécessité. C’étaient sans doute les seules teintures disponibles à l’époque.

Il semblerait que cette œuvre magistrale a été réalisée dans le sud de l’Angleterre. On suppose qu’il s’agissait d’un travail de religieuses, ayant exécuté une commande de l’évêque de Bayeux, Odon, qui était aussi le demi-frère de Guillaume le Conquérant.

 

Section 03 - moyen.jpg

 

 

ART NARRATIF

 

La tapisserie de Bayeux est un exemple de cet art du Moyen-âge. Les illustrations des manuscrits bibliques anglo-saxons possédaient une structure en épisodes à l’image de cette tapisserie. L’objectif était de présenter des évènements de l’histoire et d’en faire des éléments de propagande en faveur de Guillaume. Il fallait convaincre du bien-fondé de l’invasion de l’Angleterre.

 

Cette scène montre le couronnement d’Harold. La comète de Halley est apparue quatre mois après. Au Moyen-âge, c’était considéré comme un mauvais présage. La présence de la comète sur la tapisserie cherche à mettre le doute dans les intentions du roi Harold. Sur cette même image, les troupes normandes se rassemblent en bas sur des bateaux préfigurant l’invasion de l’Angleterre et la défaite imminente d’Harold.

 

 

Section 04 - moyen.jpg

 

 

LA MORT D’HAROLD

 

Mort d'Harold.jpg

 

Harold fut tué par une flèche dans l’œil.

En voulant l’enlever, il a été abattu par un chevalier normand.

Au-dessus du dessin, il est indiqué « Le Roi Harold est tué ». On raconte que Guillaume aurait banni le meurtrier d’Harold parce qu’il avait manqué aux règles de la chevalerie.

 

DES BORDURES IMAGEES

 

Bordures.jpg

 

Les bordures de la tapisserie jouent un rôle essentiel dans le complément de compréhension qu’elles apportent. Elles représentent des animaux, aussi des scènes de la vie comme les labours qui indiquent le déroulement des saisons. On peut compter jusqu’à 626 personnages dont seulement 3 femmes.

Au travers de ces images vieilles de plus d’un millénaire, nous nous trouvons face à un document unique sur la vie quotidienne au XIème siècle.

 

DES POINTS VARIES

 

Contours.jpg

 

Pour tracer les contours des personnages, les exécutants ont utilisé le point de tige. Le point de tige se brode de haut en bas. Il faut sortir l'aiguille en bas de la ligne à broder, piquer quelques millimètres plus haut et sortir à mi-longueur du point en couchant le fil vers la droite, tout en suivant le tracé.

 

Point de tige 02.jpg Point de tige 

 

 

Pour remplir les contours, on a utilisé le point de couchure. Ce point se brode avec 2 fils : 1 fil de base et 1 fil qui rebrode sur le 1er. L'effet est très joli. Il suffit de faire ressortir le fil de base sur l'endroit et le maintenir sur le tissu. Ensuite avec un autre fil (souvent d'une autre couleur), rebroder par dessus en faisant des "ponts" : on sort l'aiguille en A et on pique en B. On ressort l'aiguille un peu plus loin, etc...

 

Point de couchure.jpg  Point de couchure

 

Les points de chaîne et les points fendus donnent l’impression des ombres et des lumières. Cela accentue l’effet de relief des objets. Ils sont exécutés avec des fils de lin et de la laine de couleur.

 

 

Le point de chaîne ressemble aux maillons d’une chaîne. Il sert à mettre en valeur des contours ou à décorer les bords d’ouvrage. Il faut toujours partir de l’arrière vers l’avant et réaliser un premier point droit, comme un point avant classique. Mais au moment du retour du point avant, il faut passer l’aiguille sur le fil de manière à faire une boucle. Ensuite il faut tirer le fil et la boucle se retrouve prisonnière sous le fil. Pour la régularité du point, il faut tourner toujours la boucle dans le même sens.

 

point-de-chainette-a-deux-tons.jpg Point de chaîne

 

 

Le point fendu permet de suivre au plus près un contour. 
On l'utilise en particulier pour préparer un motif à « peindre à l'aiguille ». Il s'apparente au point de tige, mais ici l'aiguille traverse le fil du point précédent.

 

point-fendu.jpg Point fendu

 

D'une certaine façon, la tapisserie de Bayeux est un ancêtre de la bande dessinée.

 

 

Quelques vidéos

 

 

La tapisserie de Bayeux animée

 

 

La tapisserie de Bayeux racontée par un historien

 

 

Une belle version complète de l'histoire de la tapisserie  de Bayeux

 

 

Quelques réalisations inspirées de la tapisserie de Bayeux

 

 

Bill Mudron a réalisé une version du Doctor Who en s'inspirant de la tapisserie de Bayeux

Bill-Mudron-Doctor-Who-Themed-Bayeux-Tapestry-Illustration.jpg 

 

Tapisserie "Star wars" de 9 m de long, inspirée de la tapisserie de Bayeux, par Aled Lewis, designer anglais. En mai 2015, elle a été mise en vente à Los Angeles pour un prix de 20.000 dollars.

 

tapisserie_star_wars (1).jpg  

 

 

La Tapisserie de Bayeux continue d'inspirer les artistes. La célèbre broderie bayeusaine s'affiche désormais sur... un château d'eau. Un édifice de 63 m de haut, implanté à Rougemontiers, dans l'Eure, à 121 km d'ici et que les Bayeusains auront la possibilité d'apercevoir puisqu'il est visible depuis l'autoroute A 13.

Oeuvre de Paule Adeline

 

Tapisserie de Bayeux sur un château d'eau.jpg  

 

 

 

Richard Unglik - Version de la tapisserie de Bayeux en Playmobil

 

richard-unglik_la-tapisserie-de-bayeux.png 

 

 

Tapisserie de Bayeux en coloriage

 

Bayeuxtapeten_Nordisk_familjebok.png 

 

Liens avec des articles d'histoire de l'art

 

Histoire d'une oeuvre / "La jeune Fille à la Perle" de Johannes Vermeer - 1665

Histoire d'une oeuvre / "Les Tournesols" de Vincent van Gogh - Août 1888

Histoire d'une oeuvre / "La Joconde" de Léonard de Vinci - vers 1503-1506

Histoire d'une oeuvre / "La Dame à la Licorne" - Fin XVème-Début XVIème siècle

Histoire d'une oeuvre / "Les Nymphéas" de Claude Monet - 1915-1926

Street Art - L'art de la rue

Histoire d'une oeuvre / "Guernica" de Pablo Picasso - 1937

Histoire d'une oeuvre / "Le Penseur" de Rodin - 1880-1881

HISTOIRE D'UNE OEUVRE / "La Liberté guidant le peuple" d'Eugène Delacroix

Ekaterina Panikova - Peinture sur livres

Histoire d'une oeuvre / Le Manneken Pis à Bruxelles 

Histoire d'une oeuvre / "La Laitière" de Jan Vermeer

HISTOIRE D'UNE OEUVRE / "LA VAGUE" de HOKUSAI

La place de l'art à l'école

Biographie de Jean-Philippe Rameau, compositeur français


07/01/2016
0 Poster un commentaire