Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

Ecole Primaire Les Cèdres Quetigny

CM1-CM2 - Classe de M. Marchand - Un autre regard sur le handicap

Un après-midi pour la solidarité internationale

Le handicap sous toutes ses formes

 Novembre 2013

 

Handicap Novembre 2013 Solidarité Internationale 01.jpg

 

Les élèves de CM1-CM2 de la classe de M. Marchand ont participé en novembre 2013 à un après-midi de solidarité internationale sur le sujet du handicap.

D’abord pour entrer dans la salle, il leur fallait traverser une allée dans laquelle étaient discrètement cachées dans le feuillage des (fausses) mines anti-personnelles comme on en trouve encore au Cambodge ou dans d’autres pays où les guerres ont laissé des traces.

Quand ils se sont assis face aux animatrices de la séance, il leur a été posé la question « Avez-vous remarqué quelque chose en entrant ? ».

Pour beaucoup d’élèves, la réponse fut non. Certains cependant avaient remarqué ces objets en plastique étranges au milieu du feuillage.

C’est ainsi que débuta la séance avec l’explication par l’expérience (factice) de ce que des enfants dans certains pays du monde peuvent vivre chaque jour.

 

Handicap Novembre 2013 Solidarité Internationale 02.jpg

 

Ainsi, la notion de handicap a été approchée puis précisée, d’abord dans ses formes les plus visibles : la perte  d’un membre, la cécité, le besoin d’une chaise roulante ou de béquilles. Cette notion fut enrichie aussi des formes moins visibles mais qui peuvent parfois apparaître comme des handicaps dans la vie de tous les jours comme le fait d’être considéré comme trop petit, ou trop grand, ou encore avec trop d’embonpoint.

Il s’agit bien de cela : « être considéré comme… ». Car la conclusion de cette discussion a été de considérer d’abord l’autre comme un humain comme les autres avant de regarder son « handicap ». D’une façon plus générale, on peut considérer que toute impossibilité de pouvoir réaliser ce que d’autres peuvent faire peut être considéré comme un handicap.

Ainsi posé, le regard sur le handicap prend une autre forme qui entraîne vers les chemins de la solidarité et de l’entraide sans misérabilisme ni pathos, vers un humanisme qui considère l’autre comme l’égal de soi-même. Cette approche plus philosophique de la notion de handicap a le mérite de reconsidérer son lien à l’autre quel que soit qui il est, quel que soit sa façon de vivre.

 

Handicap Novembre 2013 Solidarité Internationale 10.jpg

 

Pour mieux comprendre, expérimenter sa vie est aussi une approche efficace. C’est ce qu’ont fait les enfants en faisant des jeux ou des activités qu’ils savent faire aisément en tant que valide, mais cette fois-ci avec des contraintes handicapantes (yeux bandées, lunettes contraignantes simulant la quasi-cécité, un bras en moins, une circulation en chaise roulante dans un espace réduit…)

 

Handicap Novembre 2013 Solidarité Internationale 09.jpg

 

Même si cela a enchanté les enfants en raison du côté ludique de l’après-midi, cela a aussi permis de poser la problématique du handicap avec plus de force, en espérant que le regard de ces élèves aura changé pour bon nombre d’entre eux. Une manière de vivre mieux avec les autres, et avec chacun ses différences.  

 

 

 

 

La mobilisation de Handicap International contre les mines antipersonnel et depuis 2004 contre les bombes à sous-munitions. L'association souhaite sensibiliser les citoyens aux dangers que ces armes représentent. 



24/04/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 164 autres membres